Comment devenir expert-comptable ?

Détenir le titre prestigieux d’expert-comptable requiert de longues années d’études et un parcours pédagogique élaboré. Il faut savoir que le métier implique des aptitudes dans le domaine de la finance, de la fiscalité, du droit des affaires et d’autres disciplines. 

Si en plus de ces compétences, vous avez les qualités essentielles d’un futur expert-comptable, il vous restera à trouver votre institut de formation. Dans tous les cas, découvrez ce petit guide pour connaître le parcours d’un expert-comptable.

Repérez le bon centre de formation

La clé de voûte du parcours de l’expert-comptable est la formation qu’il doit suivre. Il est donc important de se pencher sur le choix d’un bon centre de formation. Vous êtes cependant libre de repérer un institut public ou privé, pourvu que les cours dispensés respectent le protocole national et international de la profession. 

De nombreuses écoles dans le domaine se revendiquent la quintessence de l’expertise comptable. Notre conseil est de vous documenter sur les modules de formation et les heures accordées à chacun. Il doit avoir un équilibre entre les matières spécialisées comme la comptabilité ou la gestion financière et les matières générales telles que la communication ou une langue étrangère. Si possible, suivez votre formation pour devenir expert-comptable en vous rendant sur le site de cette école.

Suivre un parcours pédagogique rigoureux 

L’obtention d’un emploi est quasiment une garantie à l’issue de la formation. Pour y parvenir, l’étudiant titulaire d’un baccalauréat doit commencer par passer les épreuves du Diplôme de Comptabilité et Gestion. Après ces trois années d’études, il devra obtenir le Diplôme Supérieur de Comptabilité et Gestion qui équivaut à un master 2. 

Le saint graal ne lui sera délivré qu’après avoir effectué trois années de stage dans un cabinet comptable. Le DEC couronne ce périlleux parcours après le succès aux épreuves sur la révision contractuelle et légale et sur la réglementation professionnelle. A cela s’ajoute la réussite d’un travail de mémoire valablement soutenu.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*